La perte de chance est une notion dégagée par la jurisprudence. Par deux arrêts en date du 7 avril 2016, la Cour de cassation est revenue sur la notion et l’évaluation du préjudice de perte de chance. Dans la mesure où le prévisionnel d’exploitation (validé également) fait ressortir une perte de revenu de 100.000 €, l’indemnisation de la perte de chance serait de 36.000 € (100.000 € x 36%). C’est notamment l’objet de l’arrêt rendu par la chambre commerciale le 21 juin 2017. AJACCIO, R. PORTE et M. TENDEIRO, 7ème édition (960 pages), septembre 2013, éd. Replier Chapitre V : De l'extinction des obligations. Sous-section 2. « Seule constitue une perte de chance réparable, la Abrogé par Ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016 - art. L’article 1238 de l’avant-projet de réforme, consacré à la perte de chance, est, à l’heure actuelle, rédigé ainsi : Pour faire valoir la perte de chance, la victime doit avoir été en position de chance, position dont elle a été privée en raison du fait dommageable. Dans un arrêt fondateur du 17 juillet 1889 la Cour de cassation a reconnu, pour la première fois, le caractère réparable de la perte de chance. Le préjudice de perte de chance est distinct de l’avantage qu’aurait procuré cette chance si elle s’était réalisée. Par albert.caston le jeu, 06/06/2013 - 07:20 . Article 1238. En droit, la perte de chance réparable, est une notion dégagée par la Jurisprudence (Voir Cass. Article 1238: Seule constitue une perte de chance réparable, la disparition actuelle et certaine d’une éventualité favorable. Pour en savoir plus : voir « Traité de la responsabilité des constructeurs », par A. CASTON, F.-X. Ainsi, seule constitue une perte de chance réparable, la disparition actuelle et certaine d’une éventualité favorable (Cass. 2 Création Loi 1804-02-07 promulguée le 17 février 1804. Crim. Ainsi, la probabilité de réalisation de la chance serait de 36% (0,8 x 0,9 x 0,5 = 0,36). La Cour de cassation qualifie ce manque à gagner, lorsqu’il est réparable, de perte d’une chance. Le lien de causalité Article 1239 Le préjudice de perte de chance est distinct de l’avantage qu’aurait procuré cette chance si elle s’était réalisée. La perte de chance indemnise pour la victime le fait d'avoir perdu une probabilité de réaliser un gain ou d'avoir perdu une opportunité d'éviter une perte (matérielle ou non). Depuis les années 1960 et en augmentation au cours de la dernière décennie, la notion de perte de chance considérée comme un nouveau et réel préjudice (en pratique un dommage réparable) a pris naissance, puis s’est trouvée l’objet de plusieurs jurisprudences de la Cour de … Article 1238 Seule constitue une perte de chance réparable, la disparition actuelle et certaine d’une éventualité favorable. Notion de perte de chance en matière de responsabilité contractuelle . Par cette décision les juges du droit sont venus rappeler la nécessité pour les juges du fond retenant l’existence d’une perte de chance, de préciser et qualifier la nature de l’éventualité dont est privée la victime d’une perte de chance. Dans tous les cas on n'indemnise pas l'entier dommage, car il y a toujours un élément d'incertitude. 18 mars 1975 n° 74-92.118). Qu’est-ce que la perte de chance ? ==> Reconnaissance de la perte d’une chance comme préjudice réparable. « Le Moniteur », page 672. Civ 1 re, 21 nov. 2006, n° 05-15.674).